logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

evenements

Septembre 2017
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Pourim d'Alger du 8 juillet 1775 (11 Tamouz 5535)

Le maréchal Alejandro O'Reilly par Francisco de Goya.

Il s’agit du 2e Pourim Edom d’Alger. Le 1er Pourim d’Alger ayant eu lieu le 23 octobre 1541 (4 Héchvan 5302)

Historique
Il rappelle la tentative infructueuse du Comte Alejandro O'Reilly (1722 – 1794), officier irlandais gouverneur de Madrid, chargé par le roi d'Espagne Charles III (1716-1788) de commencer la conquête de la Berbérie par la prise d'Alger le 8 juillet 1775.

Bien que cette campagne en Afrique du Nord échoua, la Communauté a décrété que cette journée du 11 Tamouz serait un Pourim Edom à cause du danger venu d'ennemis implacables, les Espagnols-encore eux !

Cette année 1775 - 5535 est connue sous le nom de Kehilat קחלת d'après la valeur numérique de ses lettres. Comme le reste de la population, la Communauté en détresse se mit à prier jusqu'à ce que Dieu entende ses pleurs et ses prières.

La Tradition

Le Chabbat précédent ce Pourim, on lit dans le Krobat (Recueil de poésie et Piyoutim traditionnels; fait partie intégrante de la liturgie de notre Communauté), le texte   qui relate les événements qui se sont produits en ces temps-là.

Tout ce qui se fait au premier Pourim Edom se fait au deuxième, sauf l’offrande de bouquets de fleurs..

Le 10 Tamouz est un jeûne public avec tout ce qu'il comprend. Si le 10 Tamouz est un Chabbat, on jeûne le jeudi précédent et pas le vendredi pour ne pas gêner les préparatifs de Chabbat.

On distribue de l'argent aux pauvres.

Aujourd'hui on ne jeûne plus, mais on évoque l'événement dans la lecture du Krobats.

Source de l'information

Le Livre de nos Coutumes selon Ribach, Rachbats, Rachbach et R. Yehouda Ayache, Jerusalem 1995, de Simon Darmon (page 142).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN