logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

e-mail : morechet@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Rejoignez nous
sur FACEBOOK !

 

Calendrier

Octobre 2017
L Ma Me J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Les Juifs du département d’Oran dans la Grande Guerre (1914-1918) - 4e cahier

Par Norbert Bel Ange

D’Arcole à Aïn Témouchent, de Sidi-Bel-Abbès à Colomb Béchar… Ce quatrième cahier couvre le grand ouest du département d’Oran.

 

Un regard neuf porté sur l’histoire des juifs d’Algérie durant les années 1880-1940.

Les décorations

Voici certaines des décorations remises aux soldats dont les noms figurent dans ce quatrième cahier. Il est probable que certaines manquent. J’en ai dénombré 13.

Il se pourrait qu’il y en ait eu autant dans les trois cahiers précédents.

1- Médaille militaire  2- Croix de guerre 1914-1918  3- Médaille coloniale  4-  Médaille campagne d’orient 1914-1918

À cette liste de décorations, j’y rajoute cette sorte de décoration destinée aux familles des "morts pour la France" : " félicitations et récompenses diverses"…                                                                 

Les décorés de 1914-1918

Pour les Juifs d’Algérie, la participation active à ce premier conflit mondial est en quelque sorte une Première.

Cette histoire s’inscrit dans un Temps plus long. Celui de l’histoire du peuple juif et de ses aptitudes au combat. Résumons rapidement.

Les Guerriers des royaumes d’Israël ont su s’imposer dans l’espace et dans le Temps. Vinrent les deux destructions du Grand Temple de Jérusalem et la dispersion des Juifs à la surface de la planète.

Tout au long du Moyen-Âge, l’historiographie européenne n’aura retenu que la couardise du peuple juif. Avant que de sauter dans la période contemporaine, j’aimerais rappeler ici un épisode peu connu de l’histoire des Juifs en terre d’Islam au moment où la conquête arabe franchit le détroit de Gibraltar. Nous sommes au VIIIe siècle de l’ère vulgaire. La geste hilalienne vient de s’emparer de tout le Maghreb, d’est en ouest. Dans les « bagages » de ces armées se trouvent nombre de mercenaires juifs enrôlés ou volontaires, à qui les chefs arabes vont confier la garde des villes conquises en Espagne. Plus tard, au cours des XIII et XIVe siècles, au Maghreb, les juifs seront des marchands, des convoyeurs d’or. Il leur a fallu défendre chèrement leur peau, les armes à la main.

C’est un fait très peu connu que celui-ci. Au mi-temps entre la conquête de l’Algérie et la publication du décret Crémieux, les juifs d’Algérie appartiennent désormais aux différents régiments de Zouaves !

Encore plus proche de nous, lors de la guerre franco-prussienne de 1870, les juifs d’Algérie s’engagèrent volontairement dans les armées du Second Empire. Dans les années 1890-1910, dans ce département d’Oran, les Juifs ont fait montre qu’ils pouvaient s’imposer par la castagne face à toutes sortes de méchants antisémites.

Néanmoins, par quel mystère ou alchimie, 16 000 jeunes juifs-pour la plupart boutiquiers ou artisans- devinrent lors de la Grande Guerre de valeureux soldats?

Dans ce quatrième cahier, sur environ 170 cas de soldats étudiés, trente-deux au moins ont été décorés. Soit environ 18%. Certains d’entre eux furent décorés à de multiples reprises. Certains par des ordres étrangers. 51 médailles ont honoré ces valeureux soldats ! Dans ce cahier, le cas du soldat Illoz Joseph, quatre fois médaillé. Dans mon travail sur Tlemcen, le cas du soldat El Bahr Guenoun. Le nombre impressionnant de ses décorations mérite amplement que je m’arrête sur son cas. Sous les drapeaux entre 1911 et 1939, il fut plusieurs fois blessé. Les "témoignages de satisfaction" tiennent une place importante sur sa fiche matricule. L’intitulé de sa profession "sous agent militaire" est en soi une interrogation. Guenoun était-il un militaire de carrière ?

Voici ses décorations : Croix de guerre avec étoile de bronze ; médaille militaire ; médaille inter alliée ; médaille commémorative de la Victoire ; médaille de la Serbie ; médaille du combattant ; médaille d’Orient ; insigne de blessures.

Soit au total 8 décorations !

Ce paragraphe n’a d’autre raison que de mettre en lumière un certain nombre de faits. Et comme le dit si bien Patrick Boucheron, il vous reste, chers lecteurs, à tirer vos propres enseignements.

Voici le détail des décorations recensées dans ce quatrième cahier, dans l’ordre décroissant.

1) Croix de guerre : 13
2) Médaille coloniale agrafe Maroc : 9
3) Médaille de la victoire ou médaille inter alliée : 8
4) Médaille commémorative : 6
5) Médaille militaire : 5
6) Légion d’honneur : 3

Ordre de préséance dans le port de ces décorations.

1) Ordre de la légion d’honneur
2) Médaille militaire
3) Croix de guerre 1914-1918
4) Croix du combattant
5) Médaille de la victoire
6) Médaille commémorative Maroc
7) Médaille commémorative de la guerre 1914-1918
8) Médaille commémorative d’Orient ou des Dardanelles
9) Les ordres étrangers 

Ci-dessous, quelques récipiendaires

 

Nom - Prénom

 

Lieu de naissance ou 

de résidence

Nbre 

de médailles

Type de médailles

 en abrégé

Ben Amara David

 

Parmentier

4

Victoire ; 

coloniale Maroc ; 

commémorative de la 

Grande Guerre ; 

ouissem alaouite

Darmon Maurice

 

Saint Cloud

2

Dont médaille inter alliée

AzuelosJacob

 

Ste Barbe du Tlélat

2

Croix de guerre ; 

médaille militaire

Amzelek Judas

 

St-Denis-du-Sig

2

Médaille Maroc

 agrafe Oujda ; 

croix de guerre avec 

étoile de bronze

El Kabbach Maklouf

 

Aï Témouchent

1

Médaille coloniale, 

agrafe Tunisie

Lévy Léon

 

Nemours

1

Chevalier de la 

légion d’honneur

Ben Soussan 

Samuel

( père d’Albert 

Bensoussan)

 

Nemours

4

Dont la légion d’honneur 

à titre militaire

Cohen Eliaou

 

Marnia

1

Félicitations et 

récompenses 

diverses 

adressées aux parents

Dahan Marius

 

Les Trembles

1

Légion d’honneur

Farouz

Samuel

 

Sidi-Bel-Abbès

1

Croix de guerre avec

 étoile de vermeil

Illoz

Eliaou

 

Tassin

4

Médaille militaire ; 

médaille 

commémorative de la 

Grande Guerre ; 

médaille Maroc ; 

médaille de la Victoire

 

Rappel des titres des trois cahiers précédents, toujours disponibles chez l’auteur : (prix pour chacun d’eux, 21 euros frais d’envoi compris)

-« Les juifs de Tlemcen dans la Grande Guerre 1914-1918 » 1er cahier.

-« Les juifs du département d’Oran dans la Grande Guerre (1914-1918) De Mostaganem à Géryville » (2e cahier)

-«Les Juifs d’Oran dans la Grande Guerre (1914-1918) (3e cahier) De la rue de la Révolution (quartier juif) aux champs de bataille (la Somme, Verdun, les Dardanelles…) »

-« Les Juifs du département d’Oran dans la Grande Guerre (1914-1918) D’Arcole à Aïn Témouchent, de Sidi-Bel-Abbès à Colomb Béchar… (4e cahier)

Ce quatrième cahier couvre le grand ouest du département d’Oran. Au total près de 50 communautés étudiées. 165 courtes biographies de soldats » morts pour la France ». Des centaines de fiches dépouillées.

Ce quatrième cahier comporte une synthèse de cinq ans de recherches. Au total, plus de 770 soldats « morts pour la France » ; des milliers de fiches compulsées. Des histoires familiales, de frères aussi. Des documents inédits.

Un nouvelle étude : Décorations et décorés.

Un regard neuf porté sur l’histoire des juifs d’Algérie durant les années 1880-1940.

Bon de commande

Nom :……………………….. ; prénom :………………………..

Adresse :………………………………………………………………………………………….

Nombre d’exemplaires commandés :……..

Prix pour 1 exemplaire : 21 euros (frais d’envoi compris)

Commande et chèque à envoyer à :

Norbert Bel Ange 24, rue Jean Moulin 38130 Échirolles

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN