logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

 

Du 11 au 20 /11/2016, dans le cadre du centenaire de la Première Guerre Mondiale, il est rappelé les combats meurtriers de Verdun et de la Somme et le rôle prépondérant des aumôniers militaires.

 

Au cœur de cet événement, une autre exposition consacrée spécialement au Grand rabbin Abraham Bloch, emblème de l’Union Sacrée est proposée par l’Aumônerie Israélite des Armées.

 

Abraham Bloch, Grand Rabbin d'Alger

Né le 7/11/1859 à Paris, Abraham fait ses études comme élève-auditeur à l’École pratique des hautes études et étudiant au Séminaire israélite de France,  puis, en 1883, il est nommé rabbin à Remiremont (Vosges) où il exerce durant 14 ans

Il épouse en 1891 Berthe Eudlitz (Paris, 1868-1940). Ils ont eu deux enfants, Jeanne Bloch-Netter et Moïse.

En 1897, il pose avec succès sa candidature au poste de Grand Rabbin d'Alger.

En 1908, Abraham Bloch revient en métropole ; et, en 1913, il répond à un appel à candidature pour devenir aumônier militaire israélite et il est accepté

Abraham Bloch, un Grand Rabbin dans la Grande Guerre

Tableau du peintre Lucien Lévy-Dhurmer :

Dès le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Abraham se trouve affecté, en tant qu'aumônier et brancardier, au 14e S.I.M. (Service des infirmiers militaires).

Il est tué en apportant à un soldat moribond, qui l'avait pris pour un prêtre, le crucifix que celui-ci lui demandait.

Très vite, l’histoire d’Abraham Bloch devient légende, puis mythe avec des célébrations officielles, des inaugurations de monuments, des hommages publics qui se succèdent tout au long du XXe siècle à Paris, à Lyon, à Alger…

 

Le rôle des aumôniers militaires

La violence des conflits et les conditions de vie éprouvantes sur le front mettent en lumière le rôle des aumôniers militaires catholiques, protestants et israélites auprès des combattants mais aussi des familles.

Leur soutien fut primordial d’un point de vue tant moral que spirituel. L’exposition présente un bref rappel historique de l’année 1916,

Les aumôniers militaires portent une tenue identique, quelle que soit leur religion, et un brassard marqué d'une croix rouge sur fond blanc, pour marquer leur rattachement à un corps sanitaire.

Renseignements pratiques

Du vendredi 11 au dimanche 20 novembre 2016 - De 10h à 18h
Hôtel de ville de Versailles - 4 Avenue de Paris
01 30 97 80 00
Entrée Libre 

Pour en savoir plus sur Abraham Bloch

http://abrahambloch1914.blogspot.fr/
https://vimeo.com/81996685
http://judaisme.sdv.fr/histoire/rabbins/abloch/abloch.htm

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN