La profanation de la Grande Synagogue d’Alger en 1960

Souvenons-nous : 12/12/1960...12/12/2017

Il y 57 ans, le 12 Décembre 1960, une horde de fanatiques musulmans déferle sur la Grande Synagogue d’Alger, (située rue Randon ou nommée encore place du Grand Rabbin Bloch).

Après un pillage c’est l’incendie, et le massacre des juifs aux alentours.

⇒ IMPORTANT : Des photos exceptionnelles de ces événements ont été prises à Alger en 1960 par une famille algéroise.  Elles ont été envoyées à Morial par leur fils Ilan, qui habite en Israël, et qui  nous en offre l'exclusivité. Nous le remercions. 


   

                                                

 

Le calme ne pourra être rétabli qu’à l’aube du 15 décembre 1960

Les arabes avaient été outrés par la visite du général de Gaulle, la “violence des pieds-noirs” et de l’OAS. Bien entendu, les Juifs furent encore une fois les boucs émissaires.

Deux ans plus tard, presque toute la communauté juive Algérienne aura disparu

Extrait du livre "Mémoire d'un dhimmi" de Didier Nebot

"Quant aux Juifs, ils avaient depuis maintenant presque un siècle définitivement épousé les thèses françaises et si quelques-uns émettaient des doutes, les Arabes étaient là pour leur rappeler qu’ils n’avaient dans l’ancien temps étaient que des parias. Si certains de leurs coreligionnaires n’étaient pas prêts à rompre avec cette présence multi centenaire de leur communauté en Afrique, le saccage de la grande synagogue d’Alger le 10 décembre 1960 leva les derniers doutes de ceux qui hésitaient encore.

Ce jour là une véritable marée humaine pénétra dans le lieu saint et détruisit, vola, pilla tout ce qui s’y trouvait.

Un slogan revenait sans cesse : "Mort aux Juifs. Comment rester dans de telles conditions, ils n’avaient pas le choix. Les Juifs, à ce moment, firent bloc avec les goys. L’antisémitisme qui était ressenti depuis tant d’années s’atténua pour presque disparaitre dans ces années 60."