Imprimer
Affichages : 1481

                           Maquette d’une birème phénicienne

Les premiers habitants d’Afrique du Nord furent d’abord les Libyens et les Gétules, Ils furent les véritables ancêtres de ceux que l’on a appela ensuite Berbères, nom dérivé du latin Barbare, qui pour les Romains désignait l’étranger, le rustre, le sauvage.

L'antique théâtre romain de Guelma Yellès Arif

Dés la fin du XIIe siècle avant notre ère, les premiers comptoirs commerciaux phéniciens s’installent le long du littoral méditerranéen ; fondation d’Utique, Carthage, Cherchell, Ikosim (le premier nom d’Alger), Bône (Annaba) et Philippeville (Skikda).

Ainsi, l’histoire du Maghreb central commence à l’arrivée des phéniciens dont la civilisation s’inscrit la première dans les villes et laissa des traces écrites. L’intérieur du territoire algérien ne fut pas colonisé.

 

Il y eu aussi l’établissement de ceux de : Philippeville (Skikda), Djidjelli (Jijel), Bougie (Béjaîa), Tipaza,Ténés et Arzew (Bethioua).

 

"Tipasa , ville antique de Maurétanie" : Presse de l'Imprimerie Officielle d'Alger (1952)"Tipasa , ville antique de Maurétanie" – Imprimerie Officielle d'Alger (1952)

Quant à la présence des populations juives, elle est attestée dès la haute antiquité (phénicienne, punique puis romaine), par des sources historiographiques comme les épitaphes (inscriptions funéraires) ou les épigrammes (inscriptions gravées sur  un monument pour perpétuer le souvenir d’un événement).

Il est certain que le monde judéo-berbère occupe une place importante dans la société en Afrique du Nord romaine.