Imprimer
Affichages : 1007

Lecture du prophète Michée : Micah 5:6 - 6:8

Par Caroline Elishéva REBOUH

La lecture prophétique de cette semaine se situe dans le livre du prophète Michée (מיכה), lequel vécut au VIIIème siècle avant l’ère vulgaire et fut le contemporain d’Isaïe et  d’Osée.

Le livre des prophéties de Michée est le sixième des douze "petits" prophètes, petit pour ce qui concerne la longueur du contenu du livre.

Michée,  fut témoin des évènements historiques pendant les règnes de Yotam, Ezéchias et Ahaz (de –737 à -687).

Michée prophétise sur ce qui adviendra au royaume de Juda ainsi que sur la destruction de la Samarie et de Jérusalem ainsi que du Temple de Jérusalem.

Tout au long des 7 chapitres de ce livre le nom du patriarche Jacob est rappelé tout comme dans la sidra de Balak où la malédiction qu’il voulait voir prononcée par Bil’âm se transforme en louanges sur les « Tentes de Jacob » c’est-à-dire sur la descendance du patriarche.

Le discours de Michée compare la finalité du peuple d’Israël à la rosée qui vient du ciel mais qui s’évapore sitôt le soleil levé. Ainsi, l’existence du peuple d’Israël est indispensable au monde tout comme l’eau est nécessaire à la terre mais il met en relief la différence qui existe entre la rosée fragile et délicate et la pluie avec ses différents degrés de force et le fait  que lorsque la pluie est forte, elle peut tout emporter sur son passage et pourrait être une malédiction alors que la rosée est toujours une bénédiction.

Si les peuples possédaient la sagesse ils sauraient que détruire le peuple juif ne leur apporterait que la désolation alors que bénir et entourer le peuple juif n’apporterait à ces nations que bénédictions, bonheur et abondance.

Caroline Elishéva REBOUH