logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Lorsqu’il fut interdit aux Juifs d’étudier la Torah, de faire le shabbat et de pratiquer les circoncisions sous l’occupation des Hellènes, les Rabbins de l’époque, pour éviter que les Juifs n’oubliassent la Torah, fixèrent des portions de livres prophétiques ou des Hagiographes ayant un rapport avec la péricope de la semaine.

 

Pour la lecture de Berechit on lit une portion des chapitres 42 et 43 du prophète Isaïe.

Faisons connaissance rapidement avec ce prophète qui est l’un des plus prolixes du canon biblique avec Ezéchiel, Jérémie ou Daniel.

QUEL EST L’AGE DU MONDE ?

Caroline Elisheva REBOUH

Chaque année, en particulier au moment de la sidra de Bereshit, les questions fusent quant à la question de connaître l’âge du monde.

Les scientifiques et leurs partisans se reposant sur les résultats affichés par les appareils scientifiques sont tentés de croire que le monde existe depuis des milliards d’années.

Caroline Elisheva REBOUH

Dès le premier repas de Souccoth, il est un additif dans le birkat hamazone qui nous interpelle. En effet, une phrase est ajoutée : הרחמן הוא יקים לנו את סוכת דוד הנופלת la Soucca de David qui est tombante, sera redressée. (Nous évoquons aussi cette image lors de Yom Kippour).

Cette phrase serait difficile à comprendre si nous ne disposions pas de commentaires pour nous aider à saisir le sens de ces mots.

Caroline Elisheva REBOUH

LES ADIEUX DE MOÏSE

 

Dans la dernière parasha de Bereshit, Yaacov s'adresse et bénit ses douze enfants, pères des douze tribus d'Israël. Isaac a aussi béni ses enfants avant de rejoindre son père.

Ici nous apprenons que Moïse, avant de se séparer de ce peuple qu'il a guidé pendant 40 ans, auquel il a si souvent adressé des paroles de réprimande et pour lequel il a si souvent demandé la Clémence divine, va une fois de plus dans le livre du Deutéronome le mettre en garde.

Caroline Elishéva REBOUH

Shabbat Vayelekh  cette année n’est pas jumelé à Nitsavim.

LES DERNIERS RAYONS DE LA PROPHETIE DE MOÏSE

Cette péricope est donc lue entre Rosh Hashana et Yom Kippour et porte le nom de Shabbat shouva en référence à la prophétie du prophète Osée XIV, 2 à 10 qui commence par l’injonction de faire teshouva.

Cette parasha, qui est très brève, renferme pourtant deux mitsvoth qui sont les deux dernières des 613 que renferme la Torah.

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN