Imprimer
Affichages : 1224

Erez Biton est né en 1942 à Oran dans une famille d’origine marocaine qui émigra en 1948 en Israël. Il perdit la vue très jeune à la suite d'un accident en manipulant une grenade dégoupillée qui lui explosa au visage.

La commission rédactrice du rapport Erez Biton est présidée par le poète Erez Biton, titulaire de nombreux prix et entre autres le prestigieux prix d'Israël.

Cette commission, a l'initiative du ministre de l'éducation, constituée de représentants de toutes les tendances politiques du pays et d'experts éminents dans les différents domaines de la culture et éducation, religieux et laïques, a élaboré un document de plusieurs centaines de pages étudiant comment insérer le riche patrimoine culturel religieux historique et artistique des juifs séfarades et originaires des pays arabes et de tout l'orient dans les programmes d'éducations de l'école primaire ,secondaire et universités.

En quoi ce rapport est différent de tous les autres rapports sur ce sujet si important pour l'identité du pays.

1. tout d'abord l'enseignement de ce patrimoine important devient obligatoire dans tous les établissements scolaires gouvernementaux religieux et laïques.

2. le gouvernent assurera les budgets pour la mise en œuvre de ce programme.

3. ce rapport met fin à de nombreuses carences du passé qui ont mis surtout l'accent sur le narratif historique des ashkénazes négligeant complètement le narratif séfarade.

4. ce rapport est important car il apporte un complément identitaire important à tous les enfants d'Israël, les enrichissant d'une identité complète au possible.

5. il permet à tous les enfants d'Israël de connaitre toute l'histoire des différentes composantes du peuple d'Israël.

6. le budget est assuré par l'état et ne dépend plus de la bonne volonté de telle ou telle institution qui assurait quelques programmes d'enseignement sur la riche histoire des séfarades.

7. Il met fin à l'exclusivité et l'hégémonisme culturel de certains secteurs de la population.

Un point d'ombre à ce tableau. La durée souvent éphémère des différents ministères, la répétition des remaniements ministériels peuvent mettre en danger le suivi et une sérieuse responsabilité ministérielle de cet important projet.

Sa réussite sera la réussite du peuple d'Israël pour sa cohésion, et son identité.

Daniel Gal

Ancien ambassadeur d’Israël