logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Maurice (Moïse) ADREY

 

Maurice Adrey, né le 

 à Oran et mort le  à Paris 14e, est un artiste peintre français.

Après une enfance passée dans sa ville natale, il entame des études artistiques. D'abord à l'école des beaux-arts d'Oran sous la direction d'Augustin Ferrando, puis à l'école des beaux-arts d'Alger sous la direction de Léon Cauvy.

Il s'installe en 1918 à Paris. Il fréquente l'atelier de Cormon avec Armand Assus et partage une vie de bohême à Montparnasse avec Louis Fernez.

En 1926, il revient à Oran et ses talents de portraitiste s'affirment. Il rencontre Albert Camus. Le musée de la ville fait l'acquisition d'une de ses œuvres : le "tableau de famille".

En 1941, le conseil municipal d'Alger, par l'intermédiaire de Léon Claro, lui commande la réalisation d'un panneau mural destiné au Foyer civique.

Sa carrière se déroule entre Oran et Paris jusqu'à son suicide en 1950.

 

Maurice Adrey développa un art d'un fauvisme assagi, principalement voué aux portraits des communautés israélites et arabes.

 

 

Intérieur d'une maison à Orane maison à Oran

 

Commentaires   

0 # mustapha 05-12-2014 15:45
Monsieur
Bonjour!
Je suis à la recherche des information sur les artistes d'Oran à partir de 1939.Salutation s distinguées
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN