Imprimer
Affichages : 497

Récipient à cédrat © Ministerio de CulturaCet objet en argent, ajouré et sculpté, a une hauteur de 18 cm.

L’etrog (אתרוג) est le nom hébreu du cédrat, fruit utilisé lors de la fête de souccot. Il constitue, avec le loulav (branche de palmier), l’hadass (myrte) et la aravah (2 branches de saule) le bouquet des "quatre espèces".

Le Musée Séfarade de Tolède
Ce musée national d’art judéo-espagnol.conserve l’héritage de la culture hispano-juive et séfarade.

Il occupe un édifice emblématique du quartier juif de Tolède, la synagogue Samuel ha-Levi ou du Transit, dressée au XIVe siècle avec l’accord de Pierre Ier de Castille.

Précision de Simon Darmon dans son ouvrage "Le livre de nos coutumes, selon Ribach, Rachbats, Rachbach, R. Yehouda Ayache", (page 112)

Cédratier sur un balcon (photo de Noémie Weinstein)


La Tora appelle le cédrat le "magnifique". Et nos Sages nous enseignent que les quatre espèces  doivent être magnifiques et pas le cédrat uniquement.

Ce dernier doit être sans tâche et sans blessure, provenant d’un arbre non greffé, possédant une couronne à son extrémité supérieure.

On fera très attention à cette couronne les huit jours durant car elle est très fragile et si elle cassait l’Etrog deviendrait impropre à la Mitsva.

Le cédrat (אתרוג) symbolise le cœur de l’homme.
 

Pour en savoir plus
http://www.spainisculture.com/fr/museos/toledo/museo_sefardi.html