Imprimer
Affichages : 320

Une partie des Berbères professait le judaïsme, religion qu’ils avaient reçue de leurs puissants voisins, les Israélites de la Syrie. Parmi les berbères juifs, on distinguait les Djéraoua, tribu qui habitait l’Aurès et à laquelle appartenait la Kahéna, femme qui fut tuée par les arabes, à l’époque des premières invasions. 

Les autres tribus juives étaient les Néfoussa, berbères de l’Ifriqiya, les Fendéloua, les Médiouna, les Behloula, les Rhiata et les Fazas, berbères du Maghreb el Aqsa. Parmi leurs chefs les plus puissants, on remarqua surtout la Kahéna, reine du Mont Aurès, et dont le vrai nom était Dahia, fille de Tabet, fils de Nicin.

Sa famille faisait partie des Djéraoua, tribu qui fournissait des rois et des chefs à tous les berbères descendus d’El-Abter. Douée d’une grande beauté, elle était recherchée en mariage par les chefs les plus puissants.

Elle repoussa les offres d’un jeune homme que son caractère cruel et ses habitudes de débauche lui rendaient particulièrement odieux.

Son père, chef suprême de la tribu étant mort, ce fut ce prétendant évincé qui fut appelé à lui succéder. Il fit peser sur ses sujets la plus insupportable tyrannie.

Pour en savoir plus

La reine des sables - l'extraordinaire épopée de la KahénaRoman historique de Didier Nebot