Imprimer
Affichages : 400

Source de l’information : Chroniques des communautés juives d’Algérie (pages 288 et 289).

Bateau "Yehouda Halevy" avec l'aimabable autorisation de DAFINA

La filière de l’exode du judaïsme marocain était : Oujda -Marnia – Oran – Alger – Marseille.

En 1947, un cournat migratoire, progressant sans cesse, se dirgea vers la frontière algérienne afin d’émigrer illégalement à bord d’un des bateaux clandestins se rendant en Israël. 
Le projet originel des émissaires de Jérusalem était de faire partir sous une structure bien organisée les jeunes pionniers qui furent préalablement formés dans ce but.
Les moyens de locomotion étaient des plus divers et appropriés aux cirocnstances. Les départs ne s’effectuaient pas par la zone espagnol ou par Tanger, mais surtout par la frontière algérienne.

En Algérie le siège de l’organisation se trouvait rue de Bab-el-Oued. Pour arriver à Oran ou à Alger, les émigrants utilisaient divers itinéraires :

1)  De Saïdia à Port-Say, en suivant tla plage et rejoignaient le circuit Nédroma, Marnia, Tmecen, Oran ou Alger.
2) D’Oujda , ils gagnaient le kilomètre 55 sur la route  de Martinprey Saidia.
Donc, le projet initialement prévu pour les jeunes se transforma en départs désorganisés  de familles entiéres. 
Trois bateaux partirent :

En mai, le Yehuda Halévy avec à son bord 400 immigrants clandestins, En juillet le Shivat Sion avec à son bord 430 immigrants clandestins et En novembre, le Haportzim avec 50 immigrants clandestins.

Les deux premiers bateaux furent interceptés et leurs passagers envoyés à Chypre,

Ce kibboutz avait été fondé par le Fonds national juif en 1942. Les premiers résidents étaient de nouveaux immigrants, certains d'entre eux étaient des survivants de la Shoah.

Pour en savoir plus

L’histoire du bateau " YEHOUDA HALEVY" par Arielle
https://dafina.net/bateauyehoudahalevy.htm