logo_transparent1.png

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le site de l’association MORIAL

Notre objectif : sauvegarder et transmettre la mémoire culturelle et traditionnelle des Juifs d'Algérie. Vous pouvez nous adresser des témoignages vidéo et audio, des photos, des documents, des souvenirs, des récits, etc...  Notre adresse

 e-mail : morechet@morial.fr -  lescollecteursdememoire@morial.fr

L’ensemble de la base de données que nous constituons sera  régulièrement enrichie par ce travail continu de collecte auquel, nous espérons, vous participerez activement.  L'intégralité du site de Morial sera déposée au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme (MAHJ) à Paris, pour une conservation pérenne .

Tlemcen, le kiosque à musique au centre ville
Médéa : rue Gambetta (1945)
Alger : rue d'Isly (1930)
Une oasis à Ouargla (Territoire du Sud algérien)
La Grande Poste d'Alger (Photo J.P. Stora)
Square Bresson
Lycée E.-F. GAUTIER D'ALGER
Service Alger - Bouzareah
Alger : le marché de la place de Chartres
MEDEA - Le Café de la Bourse
Guyotville - La Plage

Par Gérard Shimon Dadoun, petit-fils du Grand Rabbin de Constantine Sidi Fredj Halimi
   Tekoufa de Tévét: 10H30,  mercredi  6 janvier 2021 / 22 tévét 5781


La Torah nous prescrit de fêter Pessah au printemps, Soukot en automne,….
Pour ce faire,
le calendrier hébraïque est établi suivant des mois lunaires et l’année selon le calendrier solaire, afin que les fêtes aient lieux conformément aux prescriptions de la Tora.

La vie juive est rythmée en fonction des saisons :

Par Guershon Nduwa, Président de la Fédération des Juifs Noirs (FJN)

 

C’est quand nous croyons être au milieu de la nuit que la lumière commence à se révéler.
Kislev est le mois hébraïque qui représente la première flèche tirée de l’arc de lumière vers le centre de l’obscurité, qui est notre ignorance, le sommeil de l’esprit.
Au 25eme jour de ce mois commence la fête de Hanoucca, que nous célébrons par le simple outil de la lumière.

 

Par Caroline Elishéva REBOUH

Le fait de se laver minutieusement est évoqué à plusieurs reprises dans la Torah surtout dans une optique de purification car, il va sans dire que tout comme nous obéissons à nos instincts naturels pour boire, manger, dormir, il va sans dire que nous devons aussi nous laver (d'un point de vue hygiénique) mais, quel rapport y a-t-il entre se laver, procéder à sa toilette dans un but purement hygiénique et le fait de se "baigner" pour se purifier ?

Le huitième jour, après la tombée de la nuit, certaines familles préparent un couscous au beurre avec des fèves cuites à la vapeur; la boisson qui l'accompagne est le petit lait.

Il est bien entendu que tous les préparatifs et surtout l'achat de Hamets ne peuvent se faire qu'après la tombée de la nuit, sans quoi on perdrait en une heure ou deux, voire une minute ou deux, le bénéfice des huit jours de fête.

Faire du couscous dès la fin de la fête présente des difficzultés certaines; voilà pourquoi aussi dans beaucoup de familles, on ne fait le couscous que le lendemain à midi.
 

Le symbole du shofar  par Caroline Elisheva REBOUH

Le premier évènement auquel on pense est évidemment le sacrifice d'Isaac : le shofar symbolise le bélier qui a remplacé Isaac sur l'autel du sacrifice.

En dehors de cela, lorsque D s'est approché du Sinaï pour y promulguer Sa Torah et nous donner Ses Tables, le shofar a sonné pour ébranler les âmes et réclamer une teshouva (repentance). 

Au siège de Jéricho, Josué et les Enfants d'Israël ont sonné du shofar et les murailles se sont écroulées.

MORIAL - Association loi de 1901 - Le nom MORIAL est déposé à l'INPI © 2011 Tous droits réservés
Site réalisé Avec joomla Conception graphique et développement : Eric WEINSTEIN