Imprimer
Affichages : 662

Par Caroline Elishéva REBOUH

La lecture de la  haftara HAZON (mot qui signifie « vision ») qui  précède le jeune du 9 av est celle du prophète Isaïe. (Isaïe   I, 1 à 27).

Isaïe fils d’ Amotz  est né au VIIIème siècle avant l’ère vulgaire et il est mort au VIIème siècle au royaume de Juda. Il est le premier des quatre grands prophètes (Isaïe, Ezéchiel, Jérémie et Daniel).

Au temps d’Isaïe est noté un certain laisser-aller dans la société judéenne  dans laquelle les "disciples" de Tsadok le grand prêtre, procèdent à des réformes,  ce qui a pour effet  d’exacerber le désespoir du prophète qui ne cesse de vitupérer et de prophétiser devant l’impression qu’il a d’une intervention divine immanente.

Le prophète prend les cieux à témoin de ce qui risque d’arriver et pour cela il met à contribution trois des cinq sens de l’être humain comme l’a écrit le « Tour » sur les sept orifices que compte la tête, cinq d’entre eux sont interpelés : les deux oreilles, puis les deux yeux et la bouche c’est-à-dire l’ouïe, la vue et la parole. L’ouïe car il exhorte les Cieux de lui prêter oreille, la vue car il veut décrire la vision qui s’offre à lui et c’est grâce à la parole qu’il avertit et déclame ses messages.

Malheureusement l’admonestation d’Isaïe décrit à merveille à quel point les sacrifices qui sont offerts par des gens peu scrupuleux sont devenus insupportables à D.  Plus loin, dans les mêmes prophéties d’Isaïe on pourra lire un verset exprimant le même dégoût de la part d’HaShem devant les festins de ces mêmes personnes  (Isaïe XXVIII, 8).

Isaïe a exercé ses fonctions pendant une partie du règne de Hizkiyahou (Ezéchias) qui fut le roi  de Juda 29 ans durant.
Les Assyriens envahirent le royaume d’Israël et déportèrent une partie de la population tandis qu’une autre partie se réfugia en Juda. Cependant, Sennachérib oppressa la ville de Jérusalem et Hizkiyahou fut contraint de payer un lourd tribu (prélevé sur le Trésor du Temple) pour sauver la ville et la population.

Hizkiyahou fut un homme pieux  et respectueux du culte. Il construisit un tunnel pour permettre la circulation de chariots véhiculant de l’eau pour abreuver la population de Jérusalem en cas de besoin.

Caroline Elishéva REBOUH