Imprimer
Affichages : 981

Cet ouvrage broché de  293 pages est paru le 20 octobre 2011 chez l’éditeur  FIRST

Résumé du livre

Raymond Leyris, alias Cheikh Raymond, portait un nom français, était juif et chantait en arabe. Né à Constantine en 1912, il fut le maître incontesté de la musique arabo-andalouse.

Dans ce genre musical remontant aux siècles lointains de la splendeur arabe de l'Andalousie, il atteignit des sommets inégalés d'érudition et de puissance créatrice.

Le 23 juin 1961, Cheikh Raymond est abattu d'une balle dans la nuque sur un marché de sa vie natale.

Son assassinat déclenche le départ des Juifs de Constantine.   

 

Arrivé en France, son élève Gaston Ghrenassia, guitariste dans son orchestre, fera carrière dans la chanson sous le nom d'Enrico Macias.
À travers son enfance d'orphelin, sa vie de Juif pieux et d'érudit arabe, ce livre est une plongée dans le monde perdu du judaïsme algérien. Entre douceur de vivre, rigueur artistique, ferveur religieuse et violence politique, il nous raconte non seulement l'histoire d'un pays qui n'existe plus, mais aussi celle d'un pays qui aurait pu être...
Bertrand Dicale

C’est l'un des grands spécialistes de la musique populaire. Il est l'auteur de nombreux livres sur Juliette Gréco, Serge Gainsbourg ou Georges Brassens, ainsi que de plusieurs ouvrages de référence sur l'histoire de la chanson française.

Information transmise par Meyer Choukroun, fils du Grand Rabbin Choukroun, à Jacques Nakache

Lors de l’attentat de RAYMOND LEYRIS, le rabbin SION CHEKROUN le prit sur ses genoux avec son fils MEYER, l’emmena avec leur voiture a l’hôpital  ou il décéda.

 

Pour en savoir plus :

Documents ci-dessous transmis par Jacques Nakache

Le Malouf : la musique arabo-andalouse constantinoise
http://www.constantine-hier-aujourdhui.fr/LaCulture/malouf.htm

 

CLIQUEZ ICI POUR ecouter une chanson de Raymond LEYRIS

 

Actes d'Etat civil